© Le quatrième plan autiste: les objectifs se profilent !

Vous commencez à connaître Made4You. L’association s’occupe exclusivement d’élèves autistes entre 10 et 20 ans au Centre Tournesol. Des enfants, des adolescents…mais aucun adulte !

Et c’est ce manque de structure pour les adultes atteints d’autisme qui est pointé du doigt par Dominique Le Guludec (HAS), présidente de la Haute autorité de santé sur l’autisme. En effet, pour la première fois, le quatrième plan autisme prévoit l’accompagnement des personnes adultes.

Cependant, à en croire la présidente, les efforts axés sur les enfants se poursuivront, afin de leur fournir une aide précoce basée sur l’insertion sociale.

Néanmoins, la France, particulièrement en retard sur le domaine de l’autisme, reste consciente qu’elle a encore un long chemin à parcourir…

Pour en savoir plus : lejdd.fr, 17 février 2018, disponible sur   http://www.lejdd.fr/societe/sante/tribune-de-la-presidente-de-la-haute-autorite-de-sante-sur-lautisme-poursuivons-nos-efforts-3577463

 

Publicités

Bonhomme de neige et sa famille !

Cette semaine, l’équipe de Made4You s’est une nouvelle fois rendu au centre Tournesol. Au programme, une nouvelle activité artistique. Mais cette fois, cette dernière a été sous la forme… de pâte à modeler.

Les consignes étaient claires : laisser exprimer la créativité des enfants. Les membres de l’intervention ont ainsi effectué des modèles afin de guider les élèves. Par la suite, ceux-ci ont eu l’occasion de reproduire ces exemples, ou alors de faire leur propre réalisation.

Les intervenants ont pu saisir quelques clichés des résultats, où il est possible d’y voir une famille atypique de bonhommes de neige, au grand complet.

received_2097019947196813 

©Le quatrième plan autisme : où est-ce qu’on en est ? Le Figaro dévoile tout

15%. C’est le pourcentage du nombre de personnes atteints d’autisme qui bénéficient d’un accompagnement adéquat.

 Après 3 plans autisme qui se sont soldés par un échec, ce chiffre illustre bien les lacunes présentes dans l’hexagone et ce, malgré les moyens employés.

En effet, la Cour des comptes estime que près de 7 milliards d’euros sont dépensés en faveur de l’autisme par an. Ce qui pourrait laisser penser que le gouvernement français investit beaucoup…mais mal !

De ce fait, certains députés tirent la sonnette d’alarme en affirmant que cet argent devrait servir à assurer l’autonomie des personnes autistes…plutôt qu’à la construction d’établissements sanitaires.

Affaire à suivre donc !

 

Pour plus d’information :

Leclair, Agnès, lefigaro.fr, publié le 25 janvier 2018, disponible sur http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/01/25/01016-20180125ARTFIG00088-autisme-un-rapport-accablant-de-la-cour-des-comptes.php